Comment réussir son jardin-forêt sans arrosage ???

Le réchauffement climatique n'existe pas ....

W. Keirse

🌍 Le réchauffement climatique ?? Mais non ça n’existe pas... ce ne sont que des phases ils me disent ….

--

🌎 C’est quand même drôle qu'il y ait encore des personnes septiques vous ne trouvez pas ??

--

💦 L’eau, élément indispensable à la vie sur Terre, s'est faite encore plus rare ces derniers mois, on rajoute à ça des vents forts de plus en plus fréquents avec des 40 degrés et booom. 

🐪 L’été, tout se transforme en désert. 

--

Pour exemple, si je devais arroser mon jardin-forêt de 3 ha, il faudrait que je stocke 500 000 ltrs pendant l’hiver  ! 🤯

🤔 Nous avons choisis dès le départ d'optimiser et de faire toutes les plantations du jardin forêt sans arrosage, en travaillant avec la condensation. 💧

--

💧La condensation peut se manifester partout sur cette planète, tout simplement lorsqu'il y a une différence de température entre deux couches. 

💧C’est le principe même des paillages ! Je vous explique :  Une couche qui couvre le sol fait tampon entre les températures fluctuantes d’extérieur et celles du sol qui sont stables. 

💧La couche va servir à limiter fortement l'évaporation et ainsi maintenir l'humidité du sol, grâce à la condensation qui se apparait. 

--


🤓Jetons un coup d’œil sur les trois façons de pailler et de travailler avec la condensation afin d’installer un jardin forêt sans arrosage.


-------- 


#1 La première forme de paillage, bien connue, est celle imiter la nature en utilisant de la biomasse type feuilles broyât, foin, paille, écorces etc pour couvrir le sol. 

 🍂 Ceci reste la meilleure méthode d’agrader notre sol. Mais il y a des désavantages : cela nécessite du temps et de la manutention pour régulièrement venir remettre du couvert végétal afin que le paillage soit efficace et cela nécessite d'avoir suffisamment de ressources de biomasse pour couvrir.  

🍂 Si nous sommes sommes tous en train d’acheter des bottes de foin et de paille, qui demandent des moyens de production et de transport élevés, ce n'est pas une solution pérenne. 

🍂 Ce paillage est réellement idéal pour les petites surfaces, et si vous optez pour la biomasse, planifiez le plus possible de récolter chez directement chez vous ce qu’il faut pour pailler, avec des méthodes comme le chop n drop, utiliser les arbres, la tonte, ect...

🍂 Le chop 'n drop est une technique de paillage naturelle inspirée de la taille des arbres dite "en têtard", très utilisée notamment pour les saules en bord de ruisseau (cela donne un gros tronc surmonté de beaucoup de petites branches qui repartent pour former une sorte de buisson).

Le chop 'n drop (littéralement "tailler et déposer") consiste à tailler sévèrement un arbre ou un arbuste à croissance rapide, et à déposer sur le sol les tiges et les feuilles que l'on vient de couper, au pied même de cet arbre, ou ailleurs sur le terrain. Une fois dégradée par la faune du sol, cette matière organique produira un humus de qualité. Qui plus est, à chaque taille sévère, le végétal perd une partie de son système racinaire, ce qui contribue aussi à nourrir la faune du sol en dessous du sol.

Meilleurs végétaux pour cette technique : Saule I Érable I Arbre impérial I Mûrier I Tilleul I Consoude I Herbe à éléphant I Eulalie gracieuse 




#2 Pour les plus grandes surfaces, on va pouvoir explorer les toiles de paillages. 

📜Il existe des des toiles de paillage biodégradables à base de jute, de cellulose et de chanvre. Ce sont des produits haut-de-gamme qui ne sont pas nuisible pour votre sol, qui vous permettent de planter assez vite et d’avoir un faible entretien les premiers temps, puisque votre toile va se dégrader et se composter. 

📜Cette solution est idéal pour la plantation d’arbustes d’arbres et de plantes grimpantes en densifiant fortement sur des superficies restreintes. 

📜 Après sa décomposition vos massif où haies devraient être démarrées. Plantez donc beaucoup de végétaux par mètre carré. 

Les inconvénients reste le prix assez élevé et le temps d'utilisation plutôt court, donné pour 18 à 36 mois avant décomposition. 


(Merci à Frédéric Denel pour la photo !)



#3  De notre côté, avec nos recherches et expériences, nous avions besoin d'une solution plus pérenne pour installer un écosystème complet de façon optimale sans arrosage de grande envergure. 

🏁C'est ainsi que nous avons opté pour un paillage en toile tissée, la meilleure solution si vous voulez installer des herbacées. Pour toute plantation de végétaux ligneux comme les arbres les arbustes et les lianes, J’opterais pour le choix numéro un, le paillis en biomasse. 

Mais si vous envisagez de créer des massifs denses d’herbacées, de fleurs, d'aromatiques, dans votre jardin forêt la toile s’impose. 

🏁 La toile tissée est fabriqué à base de propylène recyclé et se décompose après 10 ou 15 ans. L’installation de vos plantations se fait sans travail de terre en tendant votre toile sur l’herbe. 

🌾Oui vous avez bien compris il suffit de faire une tonte basse et de tendre la toile tissée dessus. 

L’herbe s’étouffe et donne un petit boost d’azote. On fait des trous dans la toile à la taille du conteneur ou de la racine et en plante directement en amendant dans le trou de plantation. 

🌡La recette magique :  plantez UN arbre tous les 3,5 m, avec UN arbuste chaque 70 cm et TROIS  herbacées par mètre linaire. De cette façon vous densifier au maximum, au même moment, sans aucun effort, vous pourrez repérer vos végétaux très facilement au printemps, et surtout vous évitez l’arrosage !! 

🚜 Petite astuce, nous avons choisi une tondeuse avec éjection latérale qui paille directement sur notre toile tissée en tondant. Sans la toile j’aurais perdu des milliers de plantes herbacées et j’aurais du arroser avec des milliers de litres d’eau, ce qui était impossible !


👉 Donc non le plastique n’est pas fantastique sauf quand le soleil pique! La permaculture est pour nous synonyme d'équilibre, de réflexion et d'optimisation. 


🌿 En espérant que ça vous a inspiré, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous. Et on se voit bientôt, en attendant,  plantez l’abondance !


--

En conclusion, le bilan énergétique des paillages :

Chop 'n drop

paillage naturelle (paille, foin ...)

Toile tissée horticole 130gr/m2

Paillage en rouleau de chanvre, jute, cellulose

Pas d'intrants, plantation et ressource éternelle

Intrant récurant de ressource machinale

Intrant polluant, recyclage de polypropylène

Intrant de matière naturelle produit en Asie

0,40 euros/m2 une fois à la plantation

en achat 0,15 euros le m2 sans compter le transport

par rouleau de 100mtrs 0,57euros/m2

4,7 euros/m2

3 interventions par an

3 interventions par an

1 intervention chaque 2 ans

1 intervention par an

décomposition en 4 mois

décomposition en 4 mois

décomposition en 15 ans

décomposition médiane de 18 mois

condensation aérée en canicule

condensation aérée en canicule

condensation constante 

condensation constante

apport d'azote et carbone équilibré

apport de carbone

aucun apport (à enlever après 5 à 8 ans pour éviter se décomposition sur place)

apport minimal en carbone. Se décompose naturellement. 

Entretien facile si on met les couches régulièrement. 

entretien fastidieux et énergivore car on ressème la strate herbacée continuellement

entretien facile en été (herbacées on séchées sur la toile

entretien fastidieux (herbacées s'enracinent dedans)