Quelles plantes brise-vue choisir pour une petite surface ?

Des plantes persistantes vigoureuses et non-exigeantes

Quand on a un balcon, une terrasse ou un jardin en ville, il est difficile de créer de l’intimité au jardin mais heureusement, les idées ne manquent pas pour se protéger des regards indiscrets : clôtures, murs, poteaux, planches de bois, etc. 

Pour obstruer la vue de vos voisins et décorer votre balcon sans trop dépenser, rien de tel que quelques lianes en pot mais elle demandent un espalier, une clôture pour grimper et parfois votre voisin n’aime pas toute cette verdure de son côté tandis que les plantes ligneuses telles que les arbustes, arbres et grandes graminées offres une solution écologique et sont extrêmement efficace. 

Mais que choisir? 

Certaines plantes persistantes en pot sont plus attrayantes et plus faciles à entretenir que d'autres. 

Cependant, quelques critères de base sont à considérer afin de créer un « écran vert" réussi sur votre balcon.

Sur le balcon ou sur la terrasse, les plantes seront généralement cultivées en pot, selon le type de plante choisie et les résultats attendus. Il faut donc du végétal qui ne demande pas beaucoup d’attention ou on peut oubliez les longs weekend à la mer !

Aujourd’hui j’aimerais vous proposez une gamme que j’ai choisi en fonction de la densité attendue, ainsi que de l'effet décoratif recherché. 

Alors, si vous souhaitez obstruer la vue, privilégiez les plantes au feuillage dense et persistant. Des plantes qui perdent leurs feuilles en automne sont dites caducs et d’autres ne perdent pas leurs feuilles et sont persistantes. Les plantes caduques n’offriront leur écran qu’en saison estivale alors si vous aimez contempler sur votre terrasse en hiver sans vis-à-vis, je vous conseille un écran persistant. 

Ainsi, avant de choisir une plante pour votre balcon ou jardin, mieux vaut se renseigner sur leur vitesse de croissance et sur leur taille adulte. Les plantes doivent avoir minimum 150centimètres de haut pour offrir un espace extérieur à l'abri des regards quand on est assis et 180cm de haut pour un écran quand on est debout.  Les espèces à croissance rapide aident à briser le vis-à-vis beaucoup plus rapidement et à créer un balcon verdoyant et confortable mais elles vont, par contre vous demander plus d’entretien. 

Le choix des contenants n'est pas non plus à négligé. Si Vous avez un balcon long et étroit et vous souhaitez le protéger des regards avec des pots de fleurs, placez vos plantes contre les balustrades en pots longs et étroits. Adaptez donc la forme et le volume de vos contenants à l’architecture de votre terrasse. 

Sachez que le plus grand le contenant, le plus confortable seront vos plantes et le moins d’entretien vous aurez !! 

Revenons en a nos plantes!  Voici nos 7 persistantes préférées car elles sont non exigeantes et elles s’adaptent parfaitement à la culture en pot ou dans le jardin urbain. Si vous n'avez pas trop envie de vous tracasser et vous cherchez des plantes qui poussent toutes seules même si on oublie un arrosage, cette gamme vous intéressera ! 

Et vous nous connaissez un peu, s’il y a des floraisons mellifères ou des récoltes comestibles, cela nous intéressera encore plus. 

Les bambous

Des haies de bambous, plantées en en bordure de terrasses et de grands balcons, vous protègent du vent et des angles disgracieux pour assurer l'intimité. Un autre avantage est que le feuillage persistant reste attrayant toute l'année. Le mieux c’est de choisir du bambou touffu pour les petits jardins et les patios. Son port étroit occupe très peu d'espace et peut être ajusté en hauteur de 2 à 6 m en moyenne selon vos besoins. Bruissant à la moindre brise, le feuillage résiste à l'hiver et ajoute une belle teinte vert anis qui masque le gris. Pour être sûr d’un écran fermé et touffu, je vous conseillerais de choisir des bambous du groupe Fargesia et Hibanobambusa, qui restent très touffues sur toute la hauteur contrairement à leurs cousins gigantesques le Phyllostachys.  Attention, le bambou à le potentiel d'éclater votre conteneur dans le temps. Il est donc indispensable de le sortir chaque 3 ans, d’enlever une partie de sa motte racinaire et de le replanter.  Pour un bon développement en conteneur et pot, je vous conseille un pot de minimum 70 litres par bambou. 

Photo d'une bambou

l' Herbe à éléphant

L' herbe à éléphant », ou « roseau de Chine », est une plante herbacée vivace de la famille des graminées originaire d'Afrique et d'Asie du Sud. C'est une plante rustique qui pousse dans les marécages, les pentes et les collines et qui est immunisée contre les maladies et les attaques de rongeurs et autres ravageurs.Il existe environ 20 espèces qui varient considérablement en couleur et en caractéristiques. Les plus petits ne mesurent que 35 cm, tandis que les plus grands peuvent atteindre 3,5 à 4 m. Le Miscanthus giganteus, son nom le dit, est une graminée gigantesque avec un port érigé qui vous offre un écran dense sans trop de tracas. La graminée résiste à toutes sortes de chocs hydriques et montera facilement au dessus de 2 mètres de haut dans des grands pots. Prévoyez des grands conteneurs de minimum 70 litres par plante. 

Photo d'une herbe à éléphant

Laurier tin : 

Originaire de la région méditerranéenne, le Laurier Tin ou Viburnum tinus est un arbuste qui peut atteindre 4,50 m de haut à maturité en pleine terre. Son port est touffu, compact et dodu, avec des feuilles vert foncé assez ovales. Il fleurit du début de l'hiver au début du printemps avec de nombreux petits bouquets roses et blancs mellifères (floraison pour les butineurs) suivi de petites baies noires. Le laurier pousse bien dans le sud et l'ouest de la France, même dans les jardins côtiers exposés aux embruns. Le laurier préfère tous les types de sols, y compris acides ou calcaires, et se tient à la fois au soleil et à mi-ombre. C'est une plante qui prospère dans des températures plus fraîches. Les lauriers peuvent être taillés pour les garder compacts et touffus à la base.  Cultivez-vous le laurier dans des conteneurs?  Choisissez un contenant suffisamment profond avec une hauteur de 40 cm de haut.

Photo d'un laurier tin

Laurier portugais

Le laurier portugais est un bel arbuste aux feuilles vert foncé persistantes et aux belles fleurs blanches mellifères qui apparaissent au printemps ou au début de l’été. Grâce à sa provenance cet arbuste persistant résiste à plein de chocs et s’adapte parfaitement pour une culture en conteneur et grands pots. L’arbuste est vigoureux et d’un vert luisant toute l’année pour un écran brise-vue parfait. Prévoyez des beaux volumes pour les conteneurs de minimum 80 litres par plante. 

Photo d'un laurier portugais

Lierre arbustif

Le lierre arbustif, le cousin de notre lierre grimpant est un arbuste à feuilles persistantes avec de belles feuilles brillantes en forme de cœur. Il produit des fleurs tardives et ultra-mellifères. Les fleurs sont suivies de baies bleutées pour les oiseaux. La particularité de ce cultivar est qu’il a tous les atouts du lierre (vigoureux, floraison mellifère, persistant, non exigeant, …) mais pas sont désavantage de se coller partout avec ses ventouses. Prévoyez un contenant de minimum de 50 litres par arbuste. 

Photo d'un lierre arbustif

Lin de Nouvelle Zélande

Le Phormium, ou lin de nouvelle zélande, fait partie intégrante des jardins d'aujourd'hui. Les feuilles sont solides comme du cuir, le look est exotique et la silhouette de la plante est magnifique. Le lin de Nouvelle-Zélande a tout le charme d’une plante tropicale et ajoute de la couleur et de la prestance à votre jardin. Le lin de Nouvelle-Zélande pousse bien en pot de 20-30l. Il en faudra plusieurs pour vous cacher. En été, arrosez une à deux fois par semaine. Il ne craint ni les vents ni les courants d'air, sauf les variétés colorés. Si vous vivez dans une région froide, plantez le ‘Phormium tenax’, la souche botanique d’origine.  

Photo d'un phormium

Chalef persistant

Pour terminer le chalef ou plus souvent désigné par les noms scientifiques ' Elaeagnus ‘ qui a plusieurs sous-espèces , chacune avec de multiples variantes. C'est un arbuste rustique et résistant qui peut résister à la pollution urbaine ainsi qu'à la sécheresse et aux maladies. Arbuste au feuillage persistant, il est bon pour apporter de la verdure là où il n'y en a normalement pas. L'arbuste est également utile aux oiseaux et butineurs et régale avec les délicieuses fruits en forme d'olives qu'il offre à l'automne. Ce fruit comestible pour l’homme est même très savoureux ! Les fleurs en forme de cloche crème ou jaune fleurissent en automne. Bien que discrète visuellement, elle envoute et dégage un doux parfum semblable à celui du muguet. Facile à cultiver en pot, prévoyez minimum 50 litres par plante.

Photo d'un chalef persistant

Alors une fois ce petit monde planté comment les entretenir et les nourrir durant l’année ? 

Parlons de l'arrosage 

Les plantes en pot d'extérieur doivent généralement être arrosées de temps en temps, même si la plupart de leurs besoins en eau peuvent être satisfaits par la pluie. Arrosez-les avec une fréquence qui tient compte des conditions environnementales auxquelles la plante est exposée. Ajustez également l'arrosage en fonction de la taille du pot. Les plantes méditerranéennes tolérantes à la sécheresse auront généralement besoin d’un arrosage modéré. Les petites plantes à fleurs et les vivaces, elles, souffrent d'avantage du manque d'eau que les arbres et les arbustes. Si la plante est exposée à l'eau de pluie, il faut l'arroser manuellement pendant les mois les plus chauds et les plus secs, surtout en été. Donc en général, réduisez la fréquence des arrosages à l'approche de l'hiver lorsque les besoins en eau de la plante diminuent et n’oubliez pas de couper tous les approvisionnements en eau pendant les gelées pour empêcher le gel des racines. Si nécessaire, arrosez uniquement la base de la plante avec un arrosoir à bec long et étroit tôt le matin quand le soleil n'est pas trop fort, afin que l'eau ne s'évapore pas.  Dans climat chaud et très sec, le pot peut être immergé dans une bassine d'eau pour laisser s’égoutter après si vous pouvez le déplacer. Si vous arrosez des plantes en pot à l'extérieur avec un tuyau d'arrosage, ajustez la force du jet afin de ne pas endommager ou exposer les racines.

Quelles précautions prendre avant de partir en vacances ? 

Si vous partez en vacances vous pouvez utiliser un stockage d'eau et un système d'irrigation automatique ou goutte à goutte, par exemple. Vous avez également la possibilité d'utiliser des sacs d'irrigation ou des Oyat en terre cuite, qui permettent au sol d'absorber progressivement l'eau sur plusieurs jours par capillarité. A l'inverse, si les conditions climatiques sont particulièrement humides, permettez un drainage efficace et protégez les plantes d'un excès d'eau. Vous pouvez surélevez les pots avec des petites cales et faire en sorte que vos pots soient perforés au fond. 

Ne faut-il pas les nourrir ?

Contrairement à la culture en pleine terre qui bénéficie naturellement du renouvellement des sources nutritives, ces sources en pot d'extérieur diminuent avec le temps. Vous pouvez enrichir le sol en ajoutant un engrais organique style fumier de bovin sec pour les nourrir en continu, ou ajouter la forme liquide à votre eau d’irrigation. Les purins d’ortie et consoude sont très pratique pour cet usage. Tout en sachant que les engrais organiques se font dissimuler très vite par les végétaux. Je vous conseille de nourrir vos plantes de mars à septembre ou moins une fois chaque 6 semaines. 

Alors quand et comment rempoter une plante d'extérieur ? 

Au fur et à mesure que vos plantes poussent les racines prennent plus de place. Si vous remarquez qu'elles sont à l'étroit ou que les plantes montrent des signes d'affaiblissement, rempotez-les dans des pots plus grands. Pour les plantes les plus impressionnantes et difficiles à gérer, il est souvent plus pratique d'effectuer un travail du sol comme un renouvellement d’une partie du sol sans rempoter les plantes d'extérieur. Enlevez 4-5 cm de terre du haut du pot et remplissez avec de la terre neuve, en faisant attention de ne pas endommager les racines. Vous pourrez profiter de ce moment pour réaliser le paillage de vos plantes d’extérieur en pot. Cette technique qui présente de nombreux avantages comme limiter la fréquence d’arrosage, réduire l’apparition d'adventices, maintenir la terre fraîche en été, permettre une décomposition de la matière pour nourrir les plantes et protéger les racines du gel en hiver. 

Doit-on tailler un arbuste en pot ?

La taille de certaines plantes, en particulier les arbustes, peut aider à maintenir une silhouette esthétique et peut contrôler la croissance, ce qui est utiles dans les espaces restreints. La taille favorise la ramification, stimule la croissance de nouvelles branches et le potentiel de fructification. On parle donc d’une taille de forme. Utilisez un sécateur ou taille haie pour tailler en fonction du type, des caractéristiques et des préférences de vos plantes d'extérieur. Mais respecter le port naturel. Les premières années, une coupe dite de compensation est pratiquée, ne supprimant que les branches en surplomb. Si vous souhaitez ajuster la forme de la plante ou contrôler sa taille l'année prochaine, supprimez 1/3 des branches en commençant par les plus anciennes, abîmées ou malformées. Coupez le plus près possible de la base de la plante pour couper la longueur de la branche restante. Taillez les spécimens persistants à la fin de l'hiver et retouchez la taille au début de l'été. Pour les arbres à feuilles caduques, taillez au moment de la floraison. Au printemps, taillez immédiatement après la floraison.

Et si vous voulez plus d’idées pour des haies persistantes, vous pouvez télécharger nos livrets gratuits ICI.

Quelles plantes brise-vue choisir pour une petite surface ?
W. Keirse 1 juillet 2024
Partager cet article
Archive
Que planter à l'ombre en jardin-forêt ?
Des plantes comestibles dans un jardin ombragé