Que planter selon le type de sol ?

Connaître et reconnaître la nature de son sol pour choisir ses plantes

Que planter selon le type de sol ?

En permaculture, on choisit d’aller dans le sens de la nature plutôt que de lutter contre.

Le choix des plantes est une étape importante dans un projet et déterminera en grande partie la réussite de vos cultures. Pour un jardin fort et résilient, vous choisirez ainsi des végétaux adaptés à votre climat, à l’exposition de votre lieu, mais aussi à la nature de votre sol.

Mais il n’est pas toujours simple de s’y retrouver ! Vous êtes d’ailleurs nombreux à nous demander des informations à ce sujet.

D’autant plus qu’une terre est rarement uniquement argileuse, sableuse, calcaire ou acide… Elle regroupe plusieurs de ces caractéristiques, dans des proportions qui lui sont propres. 

Pour planter votre abondance en toute sérénité, suivez nos conseils et nos suggestions de plantations en fonction de votre type de sol.

L’importance de connaître son type de sol avant de planter 

Que vous souhaitiez commencer un jardin-forêt, installer des haies fruitières ou encore transformer votre lieu en pépinière, vous devez absolument connaître les différentes caractéristiques de votre terrain avant de commencer votre design. 

La nature de votre sol en fait partie, et il s’agit même d’une donnée essentielle !

Un sol se définit par :

  • sa texture (composition granulométrique) ;
  • son PH ;
  • sa teneur en carbonate de calcium.

Nous avons déjà évoqué différentes méthodes pour déterminer la nature de votre sol.

Ce dernier peut être à dominante argileuse, sableuse, calcaire, acide… et souvent un mélange de plusieurs éléments ! À vous d’en déterminer les proportions.

Chaque type de terre comporte des avantages et des inconvénients, qu’il convient de connaître.

Sol argileux

Une terre argileuse est lourde et compacte. Difficile à travailler, elle se fendille en période de sécheresse et devient collante lorsqu'elle est humide. Elle se réchauffe lentement au printemps. En revanche, elle retient bien l’eau et les nutriments, ce qui en fait une terre souvent bien fertile.

Sol sableux

Un sol sableux est un sol léger qui contient plus de 70 % de sable. La terre est drainante et se réchauffe facilement. En contrepartie, elle se lessive rapidement et retient peu l’eau et les éléments nutritifs.

Sol calcaire

Une terre est dite calcaire quand elle contient plus de 13 % de carbonate de calcium. De consistance plutôt sèche et friable et de couleur claire, elle est souvent pauvre mais sa qualité dépend en réalité essentiellement de sa teneur en humus. 

Sol acide

Un sol est dit acide quand son PH est inférieur à 7. Si la terre est pauvre de surcroît, sa faible activité biologique entraîne un retard de croissance des végétaux et favorise l’apparition de maladies. Choisir des plantes adaptées à ce type de sol vous préservera donc de bien des désagréments.

Il est possible d’améliorer la nature de votre sol au fil du temps, à l’aide de diverses techniques. Mais vous pouvez surtout choisir des plantes adaptées qui tireront parti des avantages de votre terre sans en subir les inconvénients. 

Que planter en sol argileux ?

  • Arbres et arbrisseaux 

En dehors des essences qui craignent les excès d’humidité, la plupart des arbres s’adaptent très bien aux terres argileuses. Leur racines épaisses sont en effet tout à fait capables de s’y développer.

Parmi ceux qui s’y plaisent le plus, on retrouve : les noyers, érables, chênes, saules, bouleaux, hêtres, pommiers, poiriers, cerisiers, merisiers, prunelliers, arbres à mouchoirs (Davidia involucrata), ou encore les liquidambars et les arbres de Judée.

  • Arbustes

Amélanchiers, noisetiers, aubépines, arbres aux faisans, cornouillers, sureaux, viornes, bambous, houx, berberis, arbustes aux bonbons, baies de mai, cassissiers, groseilliers, lauriers sauce…

  • Herbacées vivaces

Achillées, hostas, renouées, consoudes, rhubarbe, livèche, miscanthus, alchemille, aster, bourrache, arroches, allium, sauges, bugle rampante, framboisiers, mûres…

  • Grimpantes

Lierre, houblon et chèvrefeuille s’épanouissent pleinement en sol argileux.

Que planter en sol sableux ?

En terre sableuse, mieux vaut opter pour des plantes peu gourmandes qui tolèrent bien la sécheresse et apprécient les terrains bien drainés. Voici une liste non exhaustive des essences les plus adaptées.

  • Arbres et arbrisseaux

Acacia, eucalyptus, mimosa d’hiver, peuplier, frêne, cordyline, arbousier, figuier, olivier, pommier, cognassier, abricotier, amandier, albizia (arbre à soie)…

  • Arbustes

Sureau (comme le Black Lace ‘Eva’, très original dans une haie ou un massif), lavande, buddleia, mauve en arbre, fuchsia, tamaris, néflier, argousier, aronie. 

  • Herbacées vivaces

Romarin, sedum, heuchère, phormium (lin de Nouvelle Zélande), aster, ciboulette, fenouil, thym, mûrier, consoude.

  • Grimpantes

Passiflore, glycine, vigne.

Que planter en sol calcaire ?

Évitez dans la mesure du possible les plantes acidophiles, dites de terre de bruyère, telles que les camélias, azalées ou les rhododendrons. Les châtaigniers, poiriers, myrtilles, canneberges et les kiwis craignent également le calcaire. Préférez plutôt les espèces suivantes.

  • Arbres et arbrisseaux

Érable (à l’exception des érables du Japon), aubépine, arbre de Judée, ginkgo biloba, tilleul, saule, peuplier, sorbier, bouleau, amandier, cerisier, merisier, aulne, olivier.

  • Arbustes

Sureau, argousier, aronie, buddléia, lavande, cornouillers, elaeagnus, amélanchier, berberis, fusain, viorne, seringat, arbuste aux bonbons, tamaris, fuchsia, bambous.

  • Herbacées vivaces

Romarin, sauge officinale, thym, topinambour, sedums, alliums, panais, hysope, chou vivace, réglisse...

  • Grimpantes

Chèvrefeuilles.

Que planter en sol acide ?

La réussite de vos cultures dépendra surtout de la teneur en humus du sol. En effet, un sol humifère a une tendance légèrement acide, et constitue pourtant une terre très fertile.

  • Arbres et arbrisseaux

Se plaisent tout à fait en sol acide : châtaigniers, érables du Japon, résineux tels que pins, épicéas, aulnes, liquidambars, figuiers… Certaines espèces s’adaptent quant à elles dans tous types de sols, y compris acides : c’est le cas des noyers, pruniers, cerisiers, cognassiers et néfliers.

  • Arbustes

Bruyères, fougères, genêts à balai, cornouillers, hortensias, myrtilles, airelles, canneberges.

  • Herbacées vivaces

Framboisiers, panais, campanules.

  • Grimpantes

Hortensias grimpants, vignes.



Vous avez désormais toutes les cartes en main pour créer un jardin à la hauteur de vos attentes et adapté à la nature de votre sol. N’oubliez pas également d’associer vos cultures en guildes végétales, pour un écosystème toujours plus résilient et abondant !

Que planter selon le type de sol ?
W. Keirse 1 juillet 2024
Partager cet article
Archive
Planter une haie fruitière en permaculture
Une forêt comestible optimisée