Contactez nous du lundi au jeudi de 14h à 17h+33 (0) 6 50144487 info@atmosvert.fr
Nous suivre
Les boutures ligneuses
27 janvier, 2021 par
Les boutures ligneuses
Rédaction Atmosvert

Que ce soit à des fins de production commerciale, ou tout simplement pour augmenter l’abondance de votre jardin-forêt, procéder à la multiplication végétative est un moyen très simple d’y répondre à moindres frais ! Semis, bouturage, marcottage, greffe… elles ont chacune leurs caractéristiques et sont utilisées avec plus ou moins de succès selon les végétaux.

Découvrez aujourd’hui les boutures ligneuses, pour multiplier arbres, arbustes et fruitiers.


Qu’est-ce qu’une bouture ligneuse ?

Le bouturage est une technique de multiplication végétative, qui consiste à produire une plante aux caractéristiques identiques à celles de la plante mère, à partir d’un segment de celle-ci : tige, feuille, racine ou bourgeon. Le type de bouture dépend de l’espèce végétale.


Une bouture ligneuse, appelée aussi bouture à bois sec, ou bouture sur bois dormant, est une bouture réalisée avec un rameau de l’année lignifié, dit « aoûté », c’est-à-dire qui s’est solidifié et pris une couleur brune. 


Odoo • Texte et Image

Ce type de bouturage concerne les arbres et arbustes à feuilles caduques et persistants. 

  • Arbres : certains érables, saules

  • Arbustes et grimpantes : cornouiller, cytise, hortensia, rosiers, seringat, sureau, viornes à feuilles caduques, olivier de bohème (Elaeagnus angustifolia), chalef d’automne (Elaeagnus umbellata), argousier, argousier à feuilles de saule, chèvrefeuille bleu (Lonicera caerulea), vigne

  • Fruitiers : framboisiers et autres ronces (Rubus), cassissiers, groseilliers (groseilliers à grappes, à maquereaux…) , caseillers, cognassier, figuier, certains pruniers…

Quand réaliser une bouture ligneuse ?

Pour les arbres et arbustes caducs, le bouturage s’opère en période de repos végétatif, de novembre à janvier, lorsque les végétaux ont perdu toutes leurs feuilles.

Pour les persistants, l’opération a lieu en automne.

Comment réaliser une bouture ligneuse ?

  • Choisissez un rameau sain et au bois lignifié. Attention à ne pas confondre bois dormant et bois mort !

  • Prélevez un tronçon d’une vingtaine de centimètres, en procédant à une coupe en biseau, sous un œil. C’est de cet endroit qu’émergeront les racines. Utilisez un sécateur bien affûté et désinfecté, pour éviter tout risque de contamination par des champignons.

  • N’hésitez pas à marquer la partie apicale, c’est à dire la partie supérieure, à l’aide d’un petit scotch ou un trait de couleur. 

  • Préparez une tranchée « en V » de 20 cm de profondeur, dans un endroit abrité du vent. À la fin de l’automne, le sol encore chaud favorise la formation d’un cal, qui précède l’apparition de racines.

  • Mélangez la terre extraite à du sable de rivière, ou utilisez un substrat spécial semis. Mettez également un peu de sable au fond de la tranchée pour favoriser l’enracinement.

  • Plantez vos boutures en biais, sur environ deux tiers de leur longueur, en prenant soin de laisser deux à trois yeux à la surface.

  • Rebouchez avec le mélange terre/sable, tassez légèrement et arrosez, s'il ne gèle pas.

  • Repiquez au printemps, dans un pot en pépinière, lorsque vous observez des signes de reprise (apparition de bourgeons…)

  • Vous pourrez ensuite les installer à leur place définitive à l’automne suivant.

Astuces de bouturage

Kathleen vous montre en images la technique de bouturage sur des cassissier, et vous dévoile une petite astuce pour obtenir rapidement un cassissier à port buissonnant !

 
 

Vous l’aurez compris, le bouturage ligneux est très simple et vous permet de multiplier vos arbres et arbustes avec un fort taux de réussite. À vous de jouer !

Se connecter pour laisser un commentaire.
Les traitements naturels pour le jardin
À découvrir d'urgence !