Planter une haie fruitière en permaculture

Rédaction Atmosvert

Les haies fruitières deviennent incontournables en permaculture, tant leurs avantages sont multiples. Elles remplissent en effet plusieurs rôles : en plus d’être comestibles, elles peuvent cacher un vis-à-vis, constituer une haie défensive contre les ravageurs, habiller un mur ou cacher certains éléments inesthétiques au jardin… 

Mieux encore, si vous souhaitez créer un jardin-forêt, elle peuvent constituer le socle de votre design et vous offrir des récoltes abondantes toute l’année.

Mais planter une haie fruitière en permaculture ne s’improvise pas. Il vous faudra pour cela choisir vos végétaux, en fonction de votre projet et de vos souhaits.


Découvrez quelques unes des nombreuses espèces qui peuvent entrer dans la composition de vos haies gourmandes !

Planter une haie fruitière en permaculture : une multitude de compositions possibles !


Les haies comestibles constituent à elles seules des écosystèmes stables et équilibrés, où règnent la diversité et l’abondance… à condition de faire les bons choix de végétaux et les bonnes associations !


Pour savoir quelles espèces végétales planter dans votre haie fruitière, il vous faudra, comme toujours en permaculture, poser vos choix et vos réflexions lors de la conception de votre design.

Je vous donne d’ailleurs déjà des conseils et astuces pour aménager une ou plusieurs haies fruitières sur votre lieu. Notamment, celui d’intégrer des fixateurs d’azote à intervalle régulier dans votre haie, en suivant le rythme du trio FPP : Fixateur d’azote - Pommier - Poirier, prunier ou autre fruitier, et ainsi de suite. Entre ces arbres/arbrisseaux s’installeront les arbustes, et autour les herbacées. Des lianes comestibles pourront compléter l’optimisation de l’espace dans sa verticalité. Vous avez ainsi, dans les grandes lignes, une idée de la composition d’une haie fruitière.


Notez qu’il vous faudra, pour réussir vos haies, les associer avec intelligence et, pour cela, connaître les guildes végétales, c’est-à-dire les associations heureuses de plantes, pour créer un système résilient et durable.  N’oubliez pas de réduire à 30 % environ la présence des Rosacées, afin de vous prémunir contre les déséquilibres et risques de maladies (pommiers, framboisiers… les variétés sont pourtant nombreuses sous notre climat !)


Enfin, un critère essentiel à retenir, si vous disposez d’un bel espace : aménagez vos haies fruitières par mois de récolte. Cela simplifie considérablement la logistique, et permet, chaque mois, de profiter de productions abondantes sans avoir à chercher dans tout votre terrain !


Comme un jardin-forêt, qui peut, par ailleurs, être composé uniquement de haies fruitières, une haie gourmande comportera donc idéalement plusieurs strates : des plantes de la rhizosphère, des couvre-sols, des herbacées, des arbustes, des arbrisseaux et des lianes. Selon l’espace dont vous disposez, vous pourrez y installer également des arbres à coques et fruitiers de la canopée.


Certaines espèces sont connues, d’autres sont plus insolites, et pourtant tout aussi adaptées à nos régions, ici en France métropolitaine. N'hésitez pas à en intégrer en petite quantité pour les découvrir et les observer.


Arbres pour une haie fruitière (canopée)

Noyer commun - Juglans regia

De port imposant, le noyer peut atteindre 25 m ; il offre une production généreuse d’octobre à novembre. N’hésitez pas à le combiner au mûrier (Morus nigra, Morus alba... ) pour diminuer l’acidification du sol, et permettre des associations avec d’autres végétaux.

Noisetier de Byzance - Corylus colurna

Fructifié sur tige, ce noisetier est le plus grand de son espèce, pouvant atteindre 20 m. Très rustiques, les noisetiers offre des récoltes abondantes de noisettes à l’automne, et peuvent également servir de fourrage pour les ruminants. Les lianes comestibles peuvent s’y installer sans problème.

Châtaigner - Castanea sativa

Le châtaigner est un grand arbre (30 m) rustique à floraison mellifère, dont les fruits se récoltent en automne. Écorce et feuilles possèdent des propriétés anti-inflammatoires, et son bois d’excellente qualité peut servir aussi bien pour le chauffage que pour la vannerie.

Merisier - Prunus avium

Le merisier est un régal pour les yeux par sa floraison blanche en mars - avril, qui laisse place à de délicieuses petites merises aigres-douces. Ces dernières, en plus d’être excellentes, attirent aussi les oiseaux par leur taille, qui se détournent ainsi plus facilement des cerisiers.

Mûrier - Morus nigra

Le mûrier noir a une croissance lente, et offre des fruits noirs très sucrés dès la fin de l’été, qui font de délicieuses confitures, gelées mais aussi vins et liqueurs. Les mûriers en arbres (famille des Morus) sont des plantes compagnes des noyers, car elles freinent l’effet d’acidification du sol causé par ces derniers. Plus original, le mûrier sans épine ‘Géante des jardins’ (Rubus fructicosus) est en fait une mutation de la mûre sauvage et considérée comme une plante grimpante, à palisser, offrant des fruits sucrés et acidulés.


Arbrisseaux / arbres fruitiers sur tige

Pommier - Malus domestica

Grand classique des vergers, le pommier n’est plus à présenter ! Incontournable, vous pouvez toutefois vous laisser surprendre par certaines variétés, comme le pommier ‘Winter Banana’, aux pommes jaunes dont la chair ferme et sucrée a un goût de banane. À découvrir !

Poirier - Pyrus communis

Là encore un grand classique : ‘Conférence’, ‘Williams’...

Prunier - Prunus domestica

Le prunier est très apprécié pour ses fruits sucrés à déguster durant l’été.

Cerisier - Prunus cesarus

Après une floraison spectaculaire en avril et une splendide teinte rousse à l’automne, le cerisier est non seulement productif mais aussi très esthétique au jardin !

Kaki - Diospyros kaki

Originaire de Chine, le plaqueminier est un grand fruitier, au port étalé, qui s’adapte pourtant parfaitement au climat tempéré. Le plaqueminier d’Europe (Diospyros lotus) ou de Chine (Diospyros rhombifolia) se plaira dans un emplacement frais ou humide. La récolte de ses petits fruits délicieux, les kakis, se fait après les premiers gels.

Figuier - Ficus carica

Le figuier offre des fruits sucrés et juteux, qui peuvent être consommés aussi bien frais que cuisinés. Très rustique, la variété ‘Violette Dauphine’ s’adapte à toutes les zones climatiques, tout comme la variété ‘Précoce de Dalmatie’, autofertile et tout aussi vigoureuse.


Kaki
                     
Figuier
Mûrier blanc
Noisette de Byzance

Arbustes fruitiers

Sureau noir - Sambucus nigra

Cet arbuste à croissance rapide atteint 4 m de haut sur 2 m de large. Très rustique, ses fleurs se cueillent en mai pour être consommées en beignets et vous faire bénéficier de leurs propriétés médicinales. Quant à ses baies, elles pourront être transformées en septembre en confiture, sirop…

Baie de mai - Lonicera kamtschatica

La baie de mai est très rustique : originaire de Sibérie, elle résiste au froid jusqu’à - 45 °C ! Plantez-la à l’ombre des arbres car elle ne produit pas en plein soleil. Cet arbuste buissonnant produit des fruits sucrés sucrés et juteux sur quelques jours seulement. Riches en vitamine C, leur goût oscille entre le kiwi et la myrtille. Nous, on les adore en cookies !

Myrtillier - Vaccinium

Originaire des sous-bois, ce petit arbuste aime l’ombre. Il produit au début de l’été de délicieuses baies bleues en grappe, à la fois sucrées et acidulées.

Prunellier - Prunus spinosa

Grâce à ses épines, cet arbuste buissonnant peut intégrer parfaitement une haie défensive, tout en offrant dès la fin de l’été des petits fruits bleu noir, à consommer blets après les premières gelées de l’automne.

Argousier - Hippophae rhamnoides

Très vigoureux, cet arbuste à fruits comestibles persistant et épineux produit des baies orange riche en vitamines C, à consommer fraîches ou cuisinées. Il s’agit également d’une très bonne plante compagne, fixatrice d’azote.

Cognassier - Cydonia oblonga

Le cognassier est un arbuste au port retombant à l’étonnante floraison mellifère, très abondante au mois de mai. Ses fruits, les coings, appelés aussi pommes d’or ou poires de Cydonie, se consomment séchés et cuisinés.

Néflier - Mespilus germanica

Ce grand arbuste est peu connu et peu rencontré ; il produit d’étonnants fruits comestibles, à cuisiner en compotes, gelées ou encore pour accompagner une viande blanche.

Grenadier - Punica granatum

À l’instar de la variété ‘Wonderful’, une belle floraison orangée laisse place à de gros fruits acidulés et juteux. Le grenadier se plaît surtout dans les régions tempérées chaudes.

Baie de Goji - Lycium Barbarum

Très rustique, cet arbuste, au port étalé retombant, est de culture facile. Sa jolie floraison mauve laisse place à de délicieux petits fruits rouges, très recherchés en fruits secs pour son goût et ses propriétés antioxydantes. Ses feuilles peuvent, quant à elles, être consommées en tisane.

Amélanchier 

De la famille des Rosacées, l’Amélanchier comporte 26 variétés. L’Amélanchier de Lamark (Amelanchier lamarkii) est relativement peu connu ; il est pourtant très esthétique au jardin grâce à une magnifique et abondante floraison blanche en avril, qui laisse place à de petites baies noires sucrées en juillet, et des couleurs automnales flamboyantes. Avec son port plus dressé que son cousin européen, l’Amélanchier du Canada (Amelanchier canadensis) offre quant à lui une belle floraison estivale. Il est également un porte-greffe nanifiant pour les pommiers et les poiriers.

Arbustes fruitiers insolites

PawPaw - Asiminier trilobé

Le PawPaw est un arbuste qui produit d’excellents fruits de forme oblongue, à l’étonnant goût de papaye et de banane. Ils se conservent mal, prévoyez donc de les consommer directement après la récolte ou de les transformer.

Feijoa, ou Goyave ananas - Acca sellowiana

De la famille des Myrtacées, le feijoa produit fleurs et fruits comestibles, en forme de kiwis. Originaire d'Amérique du Sude, cet arbuste fruitier résiste aux sécheresses et à des conditions extrêmes.

L’arbre aux cloches d’argent - Halesia carolina

Cet arbuste insolite est très esthétique au jardin : jolie floraison blanche, en clochettes pendantes, fruits étoilés et teintes jaunes automnales éclatantes. Vous récolterez en octobre des fruits au goût étonnant de petits pois. À découvrir !

Ragouminier - Prunus tomentosa

Ce petit arbuste, de la famille des Rosacées, est très rustique et facile de culture. Appelé aussi « cerisier de Rankin », le ragouminier étonne par sa jolie floraison blanche au mois de mars, qui précède une production de baies rouges et sucrées au mois de juillet.

Ragouminier
Grenadier
                     
Baie de mai
Feijoa

Rubus et Ribes

Dans la famille des ronces (Rubus), vous trouverez principalement les framboisiers, comme la variété ‘Septembre’, moins épineuses que les autres, qui produit des fruits rouges parfumés de juin à septembre. Le framboisier remontant ‘Fallgold’, attire lui moins les oiseaux par ses petits fruits jaunes très goûteux, à récolter en juillet - août puis d’octobre jusqu’aux premières gelées.

Parmi les Ribes, on retrouve également des classiques.

Groseiller - Ribes sanguineum

Cet arbuste classique aux petits fruits rouges acidulés comporte des variétés plus insolites, comme ‘King Edward VII’ à la splendide floraison rose. Comme tous les autres ribes, vous pouvez les intégrer sous des arbres : leur croissance n’en sera que plus rapide et les récoltes plus abondantes, à l’abri du soleil.

Cassissier - Ribes nigrum

Le cassissier s’adapte à la mi-ombre, et produit de gros fruits noirs à transformer. Ses feuilles aromatiques agrémentent également agréablement les salades !

Caseille - Ribes x nidigrolasia

Vous hésitez entre cassis et groseille ? Optez pour la caseille ! Installé à la mi-ombre, cet arbuste vous offrira des gros fruits noirs alliant subtilement le goût des deux.

Couvre-sols 

Les couvre-sols viennent compléter la composition de vos haies, nous en détaillons quelques espèces dans l’article qui leur est consacré.

Plantes grimpantes comestibles

Vigne, vigne chocolat, kiwais, kiwis… vous pouvez faire grimper les lianes comestibles sur des arbres et arbrisseaux.



Vous avez déjà un bon aperçu des espèces à planter dans votre haie fruitière ! Si vous créez un jardin-forêt, sachez que ces haies gourmandes peuvent constituer le socle de votre design. Il vous faut pour cela, entre autres, connaître les bonnes associations végétales et implanter intelligemment vos haies. Cette installation peut même être à la base d’un projet agricole ou artisanal : durable, résilient et offrant des récoltes abondantes, un jardin-forêt à base de haies fruitières est l’ultime système agro-écologique !  Vous souhaitez en savoir plus et vous former sur le sujet ? Découvrez vite nos livrets clé-en-mains et notre formation complète !