Créer un jardin-forêt sur une petite surface

Rédaction Atmosvert

Vous rêvez de créer un véritable jardin forêt chez vous, mais vous ne disposez que d’un petit terrain et vous vous demandez si ce projet est possible ?

Et si je vous disais que oui !

Une forêt jardin peut en effet aussi bien s’installer sur un terrain de 2 ha que dans un petit jardin.

Bien sûr, cela demande de faire les bons choix au moment de sa conception. Découvrez nos conseils pour produire vous aussi en abondance et créer un jardin forêt sur une petite surface !

Un jardin forêt, plutôt qu’un jardin tout court

Pourquoi planter une mini forêt comestible ?

Pour rappel, un jardin forêt est conçu sur le modèle de la forêt, l’écosystème le plus stable dans nos contrées, au sommet de la succession écologique. Ce jardin comestible comporte plusieurs strates de végétation, à l’instar de la forêt, dont :

  • la strate de la canopée ;

  • les arbrisseaux et petits arbres ;

  • les arbustes ;

  • les herbacées hautes ;

  • les herbacées basses ;

  • les couvre-sols ;

  • la rhizosphère ;

  • les grimpantes/lianes ;

  • Et éventuellement les champignons, ou encore les plantes aquatiques.

Dans une approche permaculturelle, on va alors chercher à créer un système qui soit le plus résilient et durable possible, en choisissant, par exemple, des espèces vivaces.

Un jardin forêt vous permet de produire des fruits, des baies, des noix, des plantes aromatiques et médicinales, des légumes, des épices, ou encore du miel, du bois, des champignons…

Un autre atout indéniable d’une forêt comestible est son aspect esthétique. Quoi de plus plaisant qu’une balade dans sa mini forêt, tellement plus agréable qu’une simple pelouse bordée de thuyas ! Cueillir des fruits, vous laisser enivrer par le parfum des fleurs, vous reposer à l’ombre d’un arbre… De quoi donner envie, même au citadin le plus chevronné possédant un petit bout de terre.

Pour, vous aussi, créer votre abondance, suivez ces quelques conseils !


Créer un jardin forêt sur une petite surface : 4 conseils à suivre pour un projet réussi

Des plantes adaptées tu choisiras

Pour optimiser votre espace au maximum, vous choisirez des végétaux :

  • à haut rendement : productifs en quantité et dans la durée, en optant par exemple pour des variétés remontantes de framboisiers et de fraisiers ;

  • de différentes strates : vos cultures doivent pouvoir être combinées de façon à densifier au maximum votre écosystème ;

  • dont la taille est adaptée à celle de votre terrain : oui aux arbrisseaux sur un terrain de 500 m2, mais vous éviterez le chêne de 30 m…

Odoo • Texte et Image

Avec soin, tes strates tu organiseras 

Le nombre de strates dépendra, là encore, de la taille de votre terrain. Vous pouvez commencer par trois ou quatre strates, pour apprivoiser votre lieu. En permaculture, mieux vaut commencer petit et s’étendre ensuite, pour ne pas se faire dépasser  !

Pensez également à la forme de vos plantes : des arbres à port colonnaire, étroit ou érigé conviennent très bien aux petits terrains et donnent une sensation d’espace, surtout s’ils accompagnent d’autres végétaux plus étalés. Par ailleurs, certains végétaux s’associeront mieux à d’autres, selon que leurs formes soient buissonnantes, sur tige, basses, hautes, etc. Nous avons conçu des MOC, Massifs Ornementaux Comestibles, des packs prêts-à-planter permettant de combiner productivité et harmonie des végétaux.

Les associations végétales devront ensuite être opérées habilement, de façon à créer de véritables guildes. Ainsi, des plantes occupant différentes fonctions biologiques vont pouvoir en faire profiter leurs voisines, aboutissant à un écosystème résilient. Ces rôles peuvent être de repousser les ravageurs, de fixer l’azote, de remonter des minéraux à la surface du sol, d’attirer les pollinisateurs…

Nous vous apprenons d’ailleurs à créer vous-même vos propres guildes, pour obtenir des associations à la fois symbiotiques et qui répondent le plus à vos besoins !

Ton design, tu soigneras

Sur un petit terrain, pas de place à l’improvisation ! Pour optimiser chaque mètre carré, il convient de bien penser votre design, c’est-à-dire de conceptualiser sur plan vos réflexions et vos choix.

Avant toute chose, prenez le temps de bien observer votre terrain : des éléments existants qui le composent à son exposition, en passant par la nature du sol, etc.

Il existe différentes zones concernant le design en permaculture ; sur un petit terrain, votre design ne comportera que la zone 1, voire 2. Pour autant, ne négligez pas les chemins et les passages entre elles.

L’entretien, tu anticiperas

Densifier ses cultures sur une petite surface demande également d’anticiper l’entretien nécessaire dans les mois et années à venir. Posez-vous donc les bonnes questions.

  • Comptez-vous tailler régulièrement vos arbres et arbustes ? En maîtrisez-vous les différentes techniques ?

  • Combien de temps pouvez-vous consacrer à votre jardin par semaine ?

  • Quels sont les besoins de votre famille en termes de récoltes ? Saurez-vous les stocker et, si oui, comment ?

Cette réflexion préalable est cruciale pour que vous fassiez les bons choix dès le départ.

Les haies fruitières : idéales pour répondre aux enjeux d’un petit terrain

Une haie fruitière ou nourricière remplit plusieurs fonctions et, à plus d’un titre, est tout à fait en mesure de répondre aux enjeux liés à la création d’un jardin forêt sur une petite parcelle.

En effet, en plus d’être comestible, elle peut :

  • protéger du vent ;

  • vous cacher des regards indiscrets ;

  • délimiter votre terrain ;

  • abriter la faune auxiliaire...


Chez Atmosvert, c’est d’ailleurs notre spécialité ! Passionnés et convaincus par ce modèle agroécologique, nous avons créé des formations à ce sujet afin qu’il puisse se répandre un maximum !


Moi aussi, je veux planter l’abondance !


Odoo • Texte et Image


Vous l’aurez compris, avoir un petit terrain n’est pas aussi limitant qu’on pourrait le penser. Il est tout à fait possible de créer un jardin forêt et d’appliquer ses principes dans un petit jardin.

Alors, qu’attendez-vous pour commencer ?